Courrier adressé à Mme Dominique Voynet sur la question de la laïcité à Montreuil

Publié le par GUC

Groupe de la Gauche Unie et Citoyenne
c/o Comité des Citoyens Montreuillois
45 rue du capitaine DREYFUS 93 100 MONTREUIL

 

Montreuil, le 29 mai 2008

 

Madame Dominique VOYNET

Sénatrice-maire

Hôtel de ville

93 100 MONTREUIL

 

Madame la sénatrice-maire,

Notre groupe est très attaché à la laïcité et à la loi de 1905 qui prévoit la séparation des religions et des institutions avec la liberté de conscience dont la liberté religieuse est une conséquence.
Après un travail de réflexion et de dialogue délicat, long et approfondi, dont la création du Centre Civique d’Etude du Fait Religieux (CCEFR) est l’une des conséquences importante, le conseil municipal du dernier mandat sous l’impulsion de la municipalité à fait adopter à l’unanimité moins une voix des délibérations qui créent les conditions permettant la réalisation d’une mosquée et d’une synagogue.
Tout cela s’est fait dans le strict respect de la loi de 1905 selon laquelle les institutions ne reconnaissance aucun culte et garantissent à chacun la liberté de pratiquer le sien. Dans les dispositions prises, tout financement de l’étranger est interdit et les dons sont plafonnés. Dans le même temps, l’autorisation de collecter des fonds sur la voie publique dans des conditions bien précises avaient été accordées.
Le processus aujourd’hui n’est pas achevé. La constitution des ressources à l’initiative des communautés juive et musulmane se poursuit. Des dispositions administratives diverses restent à parfaire. Il est important qu’aucun retard ne soit pris. Nous avons été informés par les communautés concernées qu’au lendemain de votre élection, vous avez été saisie de demandes de rendez-vous mais que malgré l’importance très symbolique du sujet, aucune suite n’y a été donnée jusqu’à présent.
Nous souhaitons que satisfaction soit donnée aux communautés juive et musulmane et nous nous permettons d’attirer votre attention pour que le dialogue continue d’être la règle dans les relations avec les communautés et le consensus entre les différentes composantes du conseil municipal.
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, madame la sénatrice-maire, en l’expression de nos salutations respectueuses.

 

Jean-Pierre BRARD

Danièle CREACHCADEC

Gaylord LE CHEQUER

Cheick MAMADOU

 

Publié dans Courriers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article