Tribune du Groupe Gauche Unie et Citoyenne dans Montreuil Dépêche de cette semaine

Publié le

 

- AUGMENTATION DES TARIFS AU CINEMA MELIES :

 CE SONT NOS ENFANTS QUI EN FERONT LES FRAIS…

EN ATTENDANT NOTRE TOUR -

 

 

Question initialement à l’ordre du jour du conseil municipal de juin, et finalement retirée au dernier moment, le recul n’aura été que de bien peu de temps puisqu’à l’occasion du conseil de septembre, la nouvelle majorité a décidé l’augmentation de 31% du prix des places pour les enfants de nos écoles.

 

Elus du groupe de la Gauche Unie et Citoyenne mais aussi élus socialistes et communistes ont voté contre cette augmentation particulièrement injuste et spectaculairement élevée.

 

Une telle augmentation est, pour nous, totalement inconcevable car elle est de nature à exclure, par l’argent, les Montreuillois les plus modestes de l’accès à la culture.

 

En 6 mois la nouvelle majorité n’a toujours pas trouvé l’occasion de prononcer le mot culture. Un oubli, une erreur ? Non, pour nous, c’est une faute, une idéologie, et mine de rien un programme qui a toutes les raisons de nos inquiéter.

 

Du centre dramatique national, au conservatoire de musique, en passant par la Maison Populaire, le seul point de vue exprimé pour l’heure reprend cette rengaine que ne renierait sans doute pas Nicolas Sarkozy : « le problème avec la culture, c’est qu’elle coûte de l’argent ».

 

« Mais combien coûte l’absence de culture ?» demandaient récemment dans la rue certains intermittents du spectacle, que Montreuil accueille, comme chacun sait, en grand nombre. Après l’abandon sans concertation du projet « garage » qui devait être voué aux arts plastiques, après l’abandon de la présentation du concert symphonique de la fête de la ville, après la remise en cause du projet d’extension de la Maison Populaire, après cette augmentation pharamineuse et injuste des tarifs des places au cinéma municipal Méliès, nous nous inquiétons, c’est le moins que l’on puisse dire, du sort qui sera réservé dans les mois à venir au projet d’extension du Méliès.

 

 

Cheick MAMADOU, Président
Jean-Pierre BRARD - Danièle CREACHCACEC - Gaylord LE CHEQUER

 

 


Retrouvez les élus du groupe Gauche Unie et Citoyenne sur :

www.montreuilagauche.org

 

Envoyez nous vos messages, tribunes et billets d’humeur sur : montreuilagauche@orange.fr

Publié dans Tribune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DEWONCKELEER sylvie 09/01/2009 16:18

Si il n"y avait que la culture....., depuis l'éléction de Mme Voynet bon nombre de
montreuillois se sentent abandonnés sans maire. Continuez pour eux; merci pour votre courage.

bonitor 09/10/2008 18:03

D'abord merci d'avoir répondu.
Mais je ne sais toujours pas dans le détail, ce qui était obligatoire ou pas, de combien devait on augmenter les tarifs pour les distributeurs et pour école au cinéma... En quoi la municipalité ne dit pas vraiment la vérité ? Parce qu'il est vrai que le choix des films pour enfants est vraiment limité au Mélies par rapport à d'autres villes...

10/10/2008 09:47



No problem, ce blog est bien là pour échanger et débattre. Et nous ne partons pas du principe que nous savons tout sur tout, loin de là. Donc vos interventions et questionnements nous aideront à
avancer et à nous améliorer. Sur la question précise posée, comme cela est indiqué dans le texte de la délibération, si la ville décidait de se plier aux règles édictées par les distributeurs (ce
qui peut déjà être discuté), il n'y avait pas obligation d'augmenter de 31 % et cela pouvait être plafonné à 5%. La délibération le précise elle même : "appliquer le seuil minimal [...] à savoir
2 euros."



bonitor 09/10/2008 17:25

Pourquoi ne pas avoir répondu sur les deux arguments de la municipalité ? A savoir :
les distributeurs qui refusent de fournir des copies en dessous d'un certain prix et pouvoir participer à "école et cinéma".
Comme d'habitude vous critiquez pour la forme (parce que vous n'aimez pas l'équipe en place) sans répondre au problème de fond...

09/10/2008 17:49


Bonjour,

Nous y avons répondu, lors du conseil municipal sur la base de la réponse apportée par monsieur CHAIZE. Les tribunes "libres" de MDH étant limitées en texte, nous n'avons pas tout développé dans
celle-ci. Mais cela sera visionable sur le site de la ville. Contrairement à ce que vous dites nous ne critiquons pas sur la forme. Décider d'augmenter de 31% n'était pas une obligation, elle
pouvait être moindre, ce que monsieur CHAIZE a lui-même convenu, vous le constaterez. Dire que l'on n'aimerait pas l'équipe en place n'est pas exact, dire que sur certaines décisions nous ne sommes
d'accord et le disons, alors oui. Dire que lorsque nous ne sommes pas d'accord nous l'expliquons et proposons des alternatives, comme pour les délibérations sur le Vélib ou un amendement a été
adopté sur la  base de propositions de la minorité, oui. Sur plusieurs centaines de délibérations vous noterez que nous en avons voté plus de 90 %.