Budget 2009 : nous ne votons pas pour un budget étriqué et mal inspiré

Publié le

A Montreuil, comme dans toutes les villes de France qui débattent en ce moment même des enjeux et des choix pour leurs budgets 2009, il est impossible d’aborder le sujet sans tenir compte de la crise financière et de ses conséquences sociales pour nos concitoyens.

 

Il ne suffit pas de regretter la crise ou de la constater. La crise doit avoir des conséquences sur nos choix politiques. Il s’agit précisément de voir comment nous pouvons promouvoir, à l’échelle d’une ville, un autre modèle de société que celui qui nous est servi au plan national, un modèle de ville à contre courant du modèle dominant.

 

Or nous avons, avec ce budget, une orientation politique qui adopte le principe d’accompagnement, plutôt que celui de la rupture et du combat qui a toujours prévalu dans notre ville.


Ce budget manque de l’innovation et du dynamisme que l’élection de l’équipe conduite par madame VOYNET aurait pu entraîner.


Le débat qui s’ouvre dans la ville met à jour un budget étriqué et mal inspiré surtout si l’équipe de Dominique VOYNET devait persister dans cette ligne. En tous les cas c’est un budget en deçà de l’ambition nécessaire pour notre ville.


Pour toutes ces raisons, le groupe Gauche Unie et Citoyenne n’a pas voté ce budget dont les points positifs restent insuffisants face à l’ensemble des mauvais coups qui sont portés.

 

 

Cheick MAMADOU SY, Président

Jean-Pierre BRARD
Danièle CREACHCADEC

Gaylord LE CHEQUER

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article