Alors madame VOYNET... il n'est pas beau notre "Coeur de Ville" ?

Publié le

Image1-copie-3

 

COMMUNIQUE DES ELUS RGC/PG

Danièle CREACHCADEC, Gaylord LE CHEQUER, Juliette PRADOS

 

 

Alors… madame VOYNET…il n’est pas beau notre Cœur de Ville ?

 

 

Alors qu’elle a passé son temps à s’opposer et à critiquer ce qu’elle qualifiait « d’hypercentre », de projet poussiéreux ou encore de « gouffre », l’équipe de Dominique VOYNET est sur le point d’inaugurer un projet qui nous tient à cœur, tout autant qu’il était attendu et espéré par les Montreuillois. Le cœur de ville prend forme et se prépare à fêter son premier réveillon de la Saint-Sylvestre. Pensé et conçu, par nos prédécesseurs avec le concours de Alvaro SIZA ; c’est Dominique VOYNET qui l’inaugure ; ainsi va la vie démocratique.

 

Alors que Dominique VOYNET n’était pas encore montreuilloise, notre collègue Jean-Jacques SEREY – lui - était bien seul pour porter ce projet auquel s’opposaient les élus écologistes qui ont systématiquement voté contre ce qu’ils qualifiaient de « mauvais projet de rénovation du centre-ville » au même titre qu’ils s’opposaient à la construction du Centre Dramatique National ou encore au transfert et à l’agrandissement de notre cinéma municipal. Les temps changent et c’est tant mieux ! Aujourd’hui, à grand renfort de communication, la majorité municipale va se réjouir de l’aboutissement de ce projet qui serait devenu exemplaire... grâce au changement de municipalité.

 

Pour notre part, nous tenons à saluer et à remercier les équipes, de la précédente comme de l’actuelle majorité municipale, qui ont permis l’achèvement de ce projet qui va redonner vie au quartier de la mairie. En particulier, nous tenons à saluer Jean-Jacques SEREY et les équipes administratives successives qui ont suivi chacune des phases et des péripéties de ce chantier gigantesque. Nous serons attentifs et vigilants vis-à-vis de la dernière tranche de ce projet urbain qui concerne, notamment, le transfert effectif de notre cinéma municipal d’art et essai en coeur de ville.

 

Nos inquiétudes restent vives au sujet de l’avenir qu’entend réserver la majorité municipale à cet équipement fleuron de la politique culturelle de la ville. Nous attendons toujours de connaître le projet culturel et le projet d’animation prévus avant que ne soit commis le transfert de la gestion du cinéma à la Communauté d’agglomération ; transfert que nous continuons de contester.

 

Le projet urbain du cœur de ville avait été imaginé et conçu autour d’une ambition sociale et culturelle exceptionnelle, nous serons vigilants pour qu’il le reste.  

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article