Voeu en faveur du mariage pour tous : nous maintenons la demande et appelons D. VOYNET à refuser les divisions politiciennes

Publié le

Image3

COMMUNIQUE DES ELUS DES GROUPES RGC/PG et PCF/FASE

 

Dominique ATTIA, Stéphane BELTRAN, Muriel BENSAID, Jean-Jacques SEREY,

Danièle CREACHCADEC, Gaylord LE CHEQUER, Juliette PRADOS

 

 

Vœu en faveur du mariage pour toutes et tous

Dominique VOYNET doit refuser les divisions politiciennes

 

 

A l’occasion de la conférence des Présidents de ce lundi 19 novembre, les co-présidents du groupe de la majorité municipale ont refusé la proposition d'inscription à l'ordre du jour du Conseil Municipal de jeudi prochain d’un voeu en faveur de la légalisation du mariage entre personnes de même sexe.

 

Leur volonté de couper court à une expression publique forte de notre assemblée pour soutenir un projet sociétal aussi important et qui touche directement de nombreux couples dans notre ville est d’autant plus consternante qu’à l’opposé les courants les plus réactionnaires et extrémistes s’organisent et se mobilisent en attisant la haine, le rejet de l’autre et en utilisant les arguments les plus nauséabonds. Les déclarations homophobes qui se sont multipliées ces derniers mois, les dérapages violents de groupes extrémistes le week-end dernier appellent une réponse forte, déterminée mais surtout sereine et unitaire de la part de tous ceux qui se battent en faveur d’une réelle égalité des droits. Tel est le sens du vœu qui a été présenté et qui recueille un large consensus sur le fond de la part des groupes du conseil municipal.


Contrairement aux propos des co-présidents du groupe de la majorité, nous ne pensons pas que le combat pour une réelle égalité de droits soit de la seule responsabilité du législateur. L’égalité des droits c’est aussi et surtout l’affaire des élus, du milieu associatif, syndical, politique, mais avant tout celle de tous les Français et toutes les Françaises qui, hétérosexuel-le-s ou homosexuel-le-s, ne peuvent tolérer une telle inégalité de traitement.  

 

« Un voeu n'a d'intérêt que s'il permet de faire connaître à la population, ou aux partenaires de la ville, l'avis unanime du Conseil municipal » déclarait la Maire en septembre dernier. Et bien, élus de la minorité, nous sommes unanimes ! Unanimes aussi pour dire que ce vœu est attendu par de nombreux couples montreuillois qui ne comprendraient pas que la majorité crée de la division et de l’affrontement sur ce sujet.

 

C’est pourquoi nous maintenons la demande d’inscription de ce vœu à l’ordre du jour et en appelons à Dominique VOYNET, qui a - seule - la responsabilité d’établir l’ordre du jour définitif des séances. 

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article